cgb.fr
Contactez-nous pour toute information sur l argent
Acheter/Vendre
FAQ
Informations sur l'argent
newsletter
Contactez-nous
-

Bulletin Numismatique 175 - Mai 2018


Le Bulletin Numismatique n°175, Mai 2018, est paru. Nous vous invitons à découvrir ci-dessous l'éditorial du président de CGB Numismatique Paris, Joël Cornu et le sommaire du n°175. Le vol au Musée Dobré a été largement couvert par les réseaux sociaux ; nous ne pouvons que nous féliciter de la réactivité et de la solidarité des ...
Lire l'article complet
-

Mickey à la Monnaie de Paris : le fossé se creuse avec les numismates


Dernière-née des séries d'Euros circulants dits à métal précieux (or, argent) de la Monnaie de Paris, Mickey & la France a été lancée mardi 20 février 2018, soit : 20 régions françaises illustrées, 20 selfies du personnage de Walt Disney, Mickey,  20 pièces de 10 Euro argent 333 millièmes, 2 vagues de lancement (mars et septembre 2018). C'est peu de dire que cette ...
Lire l'article complet
-

Bulletin Numismatique 173 - Mars 2018


Le Bulletin Numismatique n°173, Mars 2018, est paru. Nous vous invitons à découvrir ci-dessous l'éditorial du président de CGB Numismatique Paris, Joël Cornu et le sommaire du n°173. CGB organise 52 e-auctions, 16 lives et internet auctions en plus des nombreuses mises à jour hebdomadaires tout au long de l’année… Malgré cela, notre clientèle nous faisait ...
Lire l'article complet
-

Comment investir dans l'Or et l'Argent Métal avec CGB ?


CGB Numismatique Paris organise 52 eauctions, 16 Live et Internet Auction en plus des nombreuses mises à jour hebdomadaires tout au long de l'année... Malgré cela, notre clientèle nous faisait régulièrement remarquer qu'il nous manquait une corde à notre arc! A savoir que nous ne proposions plus rien en terme d'investissement OR/ARGENT... Les collectionneurs habitués aux monnaies sonnantes et trébuchantes ...
Lire l'article complet
-

Visualiser l'argent !


Signalé par Philippe Théret, un site graphique qui aide à visualiser les réalités économiques en les convertissant dans des supports visuels. Ici, pour visualiser l'argent métal du monde, du lingotin d'un gramme à tout ce qui a été extrait, tout ce qui a été perdu et au peu qui reste disponible... un petit bonhomme donne l'échelle humaine. Exemple ...
Lire l'article complet
-

D'excellents résumés sur l'argent métal : 3


De la même manière que notre Bulletin Numismatique 110 regroupait en français toutes les informations utiles pour se faire une opinion sur l'argent, visualcapitalist.com , cliquez pour aller sur la page d'accueil de leur site, propose une série de trois pdf largement illustrés de schémas sur le 'silver'. Certes c'est en anglais mais l'infographie utilisée clarifie tellement le propos que même avec un bagage d'anglophone scolaire, on tire quand même des idées. Aujourd'hui, nous vous
Lire l'article complet
-

D'excellents résumés sur l'argent métal : 2


De la même manière que notre Bulletin Numismatique 110 regroupait en français toutes les informations utiles pour se faire une opinion sur l'argent, visualcapitalist.com , cliquez pour aller sur la page d'accueil de leur site, propose une série de trois pdf largement illustrés de schémas sur le 'silver'. Certes c'est en anglais mais l'infographie utilisée clarifie tellement le propos que même avec un bagage d'anglophone scolaire, on tire quand même des idées. Aujourd'hui, nous vous
Lire l'article complet
-

D'excellents résumés sur l'argent métal : 1


De la même manière que notre Bulletin Numismatique 110 regroupait en français toutes les informations utiles pour se faire une opinion sur l'argent, visualcapitalist.com , cliquez pour aller sur la page d'accueil de leur site, propose une série de trois pdf largement illustrés de schémas sur le 'silver'. Certes c'est en anglais mais l'infographie utilisée clarifie tellement le propos que même avec un bagage d'anglophone scolaire, on tire quand même des idées. Aujourd'hui, nous vous ...
Lire l'article complet
-

La ruée vers l'argent !


Relevé sur le blog des Amis de l'Euro, cliquez pour le visiter, une nouvelle impressionnante : la Monnaie d'Autriche annonce avoir vendu, sur les trois dernières années, 41 millions de pièces d'une once d'argent au type du Philarmonique. Cela fait 1271 tonnes !!! Cliquez pour voir leur communiqué. En France, ces monnaies sont frappées d'une TVA  de 19,6% comme étant des produits neufs de la même manière que les monnaies non circulantes de la Monnaie de Paris ! Heureusement
Lire l'article complet
-

Énorme argumentaire pour l'argent et contre l'or


Nous avons nos raisons de préférer l'argent à l'or : ce sont des raisonnements de numismates, habitués à penser en siècles, à intégrer l'humain et le politique en sus de la froide rationalité des chiffres, à supputer les Cygnes Noirs, cliquez si vous en connaissez pas cette théorie. Si vous découvrez complètement le concept ne manquez pas le livre éponyme, jubilatoire quand on sait qu'il fut publié en 2007, fut un succès de librairie... et que la crise, imprévue de tous les ...
Lire l'article complet
-

À valeur égale, 95 fois plus volumineux !


Un lecteur attentif du BN110, spécial argent, nous fait remarque que si l'or, en valeur, est actuellement égal à 52 fois sa masse en argent, en volume, c'est encore pire ! L'argent est 95 fois plus volumineux que l'or (à valeur égale). Exemple: 10000€ permettent d'acheter 0,2298 kg (1,2 centilitre ou 11,9 cm3) d'or ou 11,947 kg d'argent (1,13 litres) Mais la densité est respectivement de 19,3 et 10,5. 52 x 19,3/10,5 = 95,6, à montant de l'investissement égal l'argent est 95 ...
Lire l'article complet
-

L'argent métal précieux


Il y a vraiment des tendances de fond qui se manifestent par des coincidences : sur l'argent métal, la parution de notre numéro spécial de 36 pages, cliquez pour le télécharger, consacré à l'argent métal tombe au même moment qu'un article grand public sur le même sujet, cliquez pour le lire. L'article est très court, très financier, alors que le BN est très historique et numismatique mais la conclusion est la même : le potentiel de l'argent est bien plus important que celui de ...
Lire l'article complet
-

Les frères Hunt et l'argent : article passionnant !!


Surtout, ne pas manquer, sur www.geopolintel.fr , un article de fond sur la spéculation globale (acheter tout l'argent du monde) des Frères Hunt. Plein de chiffres et de retournements de situation, un thriller ! Cliquez pour le lire.
Lire l'article complet
-

LE PARCOURS DE L’ARGENT-MÉTAL SUR CES TRENTE DERNIÈRES ANNÉES


Texte publié en Juin 2006 sur le site cgb.fr :
 
À la fin des années 1970, deux riches texans, héritiers d’un père qui avait gagné un milliard de dollars dans le pétrole, décidèrent de multiplier cette fortune sans trop d’efforts...

L’idée de départ était simple : utiliser le marché des futures (voir BN015, page 11 et 12) et en exploiter la faiblesse principale : sa déconnexion de la réalité physique. Rappelons les bases : le marché des futures sert à aider les industriels à se fournir à terme de matières dont ils savent qu’ils  vont en avoir besoin dans trois mois, ou plus, auprès de gens qui savent qu’ils auront ces matières à vendre dans trois mois, ou plus... On achète et on vend donc à terme. Si l’on a vendu à terme et que les cours baissent, on gagne puisque on a vendu au cours d’aujourd’hui et que l’on se rachète moins cher trois mois plus tard pour « livrer ». Sinon... on perd. Bien évidemment, les spéculateurs ont vu là une opportunité d’enfourcher un cheval qui ne leur demandait rien et, dans la pratique, plus de 95% des contrats traités sur ce marché ne sont jamais livrés physiquement et correspondent juste à des écritures comptables et à des chèques pour solder la perte ou le gain.

Pour lire une belle histoire sur le sujet, en français, «le Sucre» de Georges Conchon, également au cinéma avec Depardieu et Jean Carmet ; pour une fois qu’un bon film est pédagogique, autant en profiter !

William Herbert Hunt et Nelson Bunker Hunt, sachant que les quantités jouées par les spéculateurs chaque jour étaient bien supérieures non seulement au métal physique disponible mais encore à la production de plusieurs années, décidèrent après avoir accumulé tout l’argent physique disponible possible de prendre un très grand nombre de contrats «acheteurs» à terme. Ils s’engageaint donc à acheter x millions d’onces de métal dans trois mois, six mois sur la base du cours au moment de la transaction. Bien entendu, avec une manipulation aussi massive, non seulement les cours montèrent irrésistiblement, leur procurant donc des gains plantureux, mais, au lieu d’empocher une simple plus-value par chèque, ils demandèrent livraison effective du métal. Impossible évidemment de le trouver sauf à payer encore beaucoup plus cher puisque les Hunt avaient déjà ramassé presque tout le métal physique disponible. Les cours devinrent rapidement astronomiques, le marché était, selon l’expression américaine « en corner » : les autres spéculateurs étaient coincés, acculés.

À ce jeu, on gagne toujours, à condition de pouvoir payer ce qui se présente et l’argent métal physique, aspiré par des prix incroyables se mit à couler en rivières de plus en plus larges de tous les pays du monde vers les frères Hunt. On fondit des monnaies, des bijoux, de la vaisselle, des couverts... par milliers de tonnes.
Pour continuer d’acheter pour maintenir la pression, les frères Hunt allèrent chercher de riches investisseurs arabes.

Pour éclairer la situation, le prix passa de 1,95$ l’once en 1973 (31,1 grammes, l’unité de référence internationale pour les métaux précieux, même la Monnaie de Paris frappe des monnaies en onces, demi-onces, quarts d’onces etc...) à 5$ en 1979. Ceci explique pourquoi, dès 1973, la Monnaie de Paris cessa de fabriquer des 10 francs en argent, pour passer aux 50 francs, et pourquoi cette série s’interrompit aussi en 1980 : les coûts de fabrication étaient devenus intenables, le contenu métallique coûtant beaucoup plus cher que la faciale de la pièce.
On considère que pendant ces six années les frères Hunt accumulèrent la moitié de tout l’argent métal disponible sur la planète...



En 1980, l’argent-métal avait atteint 54$ l’once... La pièce de 5 francs Semeuse se vendait 35 francs aux fondeurs ! (actuellement, 1,3 €)

On n’imagine pas le délire de cette période : les monnaies d’argent étaient conditionnées par sacs scellés, sans considération de contenu mais seulement de titre de pureté, on ne prenait même plus le temps de les fondre. On se doute bien que, n’importe quel écu de 5 francs valant 100 francs/1980 au poids, (équivalent de 250 francs de 2001 en pouvoir d’achat), personne ne triait plus les pièces et les sacs pouvaient littéralement contenir n’importe quoi... On m’a même raconté l’histoire de sacs de métal envoyés par avion aux USA qui sont revenus intacts après l’effondrement des cours : personne n’avait eu le temps de les fondre. Scellés, ils avaient attendu leur sort...

Ce succès incroyable, bonus moralement difficile à accepter d’une spéculation effrénée, sans la moindre création de richesses, d’emploi ou de développement, provoqua (les mauvaises langues, mais ce sont sûrement uniquement des mauvaises langues, prétendent que l’ethnie des investisseurs partenaires joua un rôle dans cette décision) une réaction du gouvernement.

Un sénateur, peu connu jusque là, proposa une loi taillée sur mesure pour assassiner financièrement les Hunt : la limitation drastique du nombre de contrats qu’un seul homme ou institution pouvait détenir simultanément. La mort  financière assurée pour des gens qui détenaient des millions de contrats (on appelle contrat l’engagement d’acheter ou vendre à terme une quantité donnée de métal). Ils furent obligés de liquider leurs positions de toute urgence, avec des pertes colossales. Du jour au lendemain (en réalité dans la même journée, car rien n’était plus liquide, le marché étant sans contre-parties) l’argent métal perdit 50% de sa valeur, le 27 mars 1980.

Non seulement cela fut l’une des plus grosses faillites de l’histoire des USA mais ils furent poursuivis devant les tribunaux pour manipulation des marchés.
Entre temps, ils avaient accumulé une collection extraordinaire de monnaies antiques, collection qui fut dispersée chez Sotheby’s dans une série de ventes à couper le souffle. Nous présentons dans MONNAIES XXVI, un exceptionnel tétradrachme de Philippe V provenant de cette vente.

Certes, ce fut la fin des Hunt, mais pas du tout la fin de l’argent-métal quoique celui-ci, après une décade prodigieuse, retrouva le calme d’un grand fleuve, les spéculateurs le craignant comme la ruine. Les cours se stabilisèrent pendant près de vingt ans vers 3,5$ l’once jusqu’à ce qu’un grand financier, Warren Buffet, commence à s’y intéresser et fasse monter le cours jusqu’à 7,6$ en 1998.
Ce ne fut qu’une courte embellie et en novembre 2001, les cours étaient retombés à 4,06$ l’once. L’or était alors également dans les plus bas, vers 250$ et on constate qu’à partir de ce moment les cours des deux métaux précieux allaient monter l’un vers13$ l’once et l’autre de vers 650/730$.

La différence essentielle entre ces deux métaux tient à deux caractéristiques. L’or est une valeur refuge bien plus que l’argent, simplement pour des raisons d’encombrement, et il est bien plus impliqué que l’argent dans les mouvements des devises et des banques centrales.
Pire, la différence de valeur intrinsèque fait que l’or est récupéré avec bien plus de soin que l’argent. Pour la même raison, mais en effet inverse, l’argent est beaucoup plus utilisé que l’or dans des applications industrielles.
Contrairement à l’or, la demande industrielle d’argent-métal, qui correspond à une véritable utilisation, alors que la thésaurisation correspond simplement à un stockage, est largement majoritaire par rapport à la demande des investisseurs. C’est donc un marché moins « volatile » et plus « sain ».

Encore au contraire de l’or, les réserves immédiatement disponibles sont très faibles pour l’argent, faute justement de thésaurisation. Aucune banque centrale n’en détient une quantité sérieuse, les mines vendent à court terme, voire à découvert, une brusque demande ne peut donc trouver de contre-partie physique immédiate.

Peut-on penser que l’argent, qui est lui aussi, en réalité, une valeur refuge comme l’or, est une alternative sérieuse à celui-ci ? Pour les gens qui ont de gros moyens, assez pour laisser dormir de leurs fonds pendant longtemps, de les oublier, toujours la même question : avez-vous une très grande cave ?
Avec l’équivalent d’un kilo d’or, vous avez soixante kilos d’argent... Avez-vous une très grande cave ?

L’histoire nous renseigne assez peu car le ratio or/argent a largement varié, restant stable à des positions très éloignées des fondamentaux pendant des durées parfois très longues.
On appelle ratio la quantité d’argent que l’on peut acheter avec la même valeur en or.
À Rome, le ratio oscille aux alentours de 12.
Sous les Louis, après la réforme de 1726, il passe de 18,07 à 14,46.
Lorsque Bonaparte crée le franc, à la fois exprimé en or et en argent, un napoléon de 20 francs pèse 5,8 grammes d’or fin et correspond à quatre pièces de cinq francs en argent, donc à 90 grammes d’argent fin. Le ratio est donc de 90/5,8 = 15,5.
Le système du bi-métalisme explose par la découverte d’immenses mines d’argent qui font baisser les prix et en 1914, le ratio est de 41, mais en 1919, il est retombé à 16.
En 1941, il est à 100 mais retombera lentement jusqu’à 16 en 1967.
En 1991, il est remonté à 100 mais va retomber à 40 en 1998. En juin 2003, il est à 82 et aujourd’hui de 53.
L’argent montera-t-il suffisamment pour retrouver son ratio historique de 16 ?

Pourquoi cela concerne-t-il le collectionneur ?
Parce que si tel est le cas, toutes choses égales par ailleurs, on dépasse 1000€ le kilo, donc les écus sont fondus jusqu’à un prix unitaire de 23 €. Si vous visitez la boutique modernes cgb.fr, vous verrez que plus de la moitié des écus Louis-Philippe proposés sont en-dessous de ce prix unitaire.

Michel Prieur
 
-

argent.fr : CONSTRUIRE LE VRAI PRIX DE L'ARGENT PHYSIQUE


argent.fr est un projet radicalement nouveau : définir le prix d'une valeur réelle en dehors de toute influence de la spéculation financière.   Note : nous utiliserons l'expression « prix écran » pour désigner le prix international de l'argent virtuel tel que diffusé sur l'internet par les agences d'information financière. A contrario, l'expression « prix réel » s'appliquera à celui de pièces d'argent matérielles.   Depuis quelques ...
Lire l'article complet
-

ARGENT : QUE FAIRE ?


Nos économies modernes reposent toutes sur un système monétaire fiduciaire où la valeur de l’instrument financier repose sur la confiance (fides en latin) du public alors même que la matière qui en est le support  a une valeur nettement plus faible que la valeur  faciale  qui  lui  est  associée  voire quasi nulle (monnaie scripturale de votre compte bancaire). La confiance dans la puissance émettrice est  essentielle  sinon  le ...
Lire l'article complet
-

Information or et argent sur cgb.fr


Bonjour Nous avons régulièrement des demandes sur nos disponibilités au comptoir de pièces d'or à des prix proches du poids du métal contenu. Ces demandes émanant de personnes très différentes, nous avons choisi de créer une nouvelle liste de diffusion à partir de la liste des lecteurs du Bulletin Numismatique. Bien évidemment, si l'or ne vous intéresse en aucun cas, vous avez juste à ...
Lire l'article complet

CGB Numismatique Paris - 36,rue Vivienne - F-75002 PARIS - FRANCE - tel : 01-40-26-42-97 mail: contact@argent.fr
Mentions légales - Copyright ©1996-2018 - cgb.fr - Tous droits réservés

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

x